Accueil > Découvrir la ville > Economie > Les commerces et marchés

Les commerces et marchés

La ville de Gentilly et son service économique ont initié et coordonné une importante opération de redynamisation commerciale des commerces du centre-ville. Ils n'oublient pas pour autant les autres commerces de la ville, ainsi que les marchés forains.

L'opération de redynamisation commercialedes étals sur le marché

En étroite concertation entre les élus, l'Association des commerçants du centre ville (ACTIC), la Chambre de Commerce et d'Industrie, la Chambre des Métiers, le service économique et les autres services techniques concernés, une importante étude préalable a permis de mettre en lumière les atouts et les faiblesses du commerce gentilléen. En lien avec les projets d'aménagement et d'urbanisme de la ville, des préconisations et propositions ont été retenues. Un dossier de subvention a été présenté à l'Etat, plus précisément au Fonds d'Intervention pour la Sauvegarde de l'Artisanat et du Commerce (FISAC), et accepté par celui-ci. Cet important programme, dont la 1ère phase a débuté en janvier 2003, s'étalera sur 3 temps et sur plusieurs années. Il comportera d'importantes réalisations en investissement et de nombreuses actions en fonctionnement.

L'action en direction des autres commerces de la ville

Dans le cadre de l'Opération de renouvellement urbain (ORU) du Chaperon Vert, associant les deux villes d'Arcueil et de Gentilly, une importante action de redynamisation commerciale est également envisagée. Une étude préalable sera engagée, au cours de l'année 2003, sur la base d'un périmètre prédéfini (mais qu'elle pourra modifier au besoin), dans le cadre d'une concertation des élus, des commerçants, de la population et du service économique, au sein d'un atelier spécifique "Economie - Commerces". Cette étude devra ici aussi établir un diagnostic et formuler des préconisations, dans l'optique d'aboutir à l'élaboration d'un dossier FISAC spécifique pour cette très importante zone (plus de 80 commerces concernés).

L'action pour le développement des marchés

Qu'il s'agisse du marché de la Place de la Victoire du 8 Mai 1945, dit marché Frileuse, ou du marché du Chaperon Vert, ceux-ci sont évidemment concernés par les opérations de redynamisation en cours ou projetées. Cette action est facilitée par le renouvellement de la concession depuis le 1er janvier 2002, la direction municipale ayant en effet choisi un seul et même concessionnaire pour les deux marchés. Ce concessionnaire, la société EGS SA, est étroitement associé aux opérations et actions de communication et d'animation qui sont entreprises, notamment par la tenue régulière d'une commission paritaire des marchés (élu chargé de l'économie, commerçants, concessionnaire, services municipaux concernés). Un budget d'animation spécifique est par ailleurs géré par le concessionnaire au nom et pour le compte des commerçants non sédentaires.