Accueil > La mairie > Municipalité > Expression des groupes > Résumé des interventions des groupes en conseil municipal

Résumé des interventions des groupes en conseil municipal

Retrouvez ici le résumé des interventions des trois groupes lors des derniers Conseils municipaux.

Extrait de Vivre à Gentilly n°266 – Mai-juin 2018

Tous ensemble pour Gentilly

Le dernier conseil municipal a approuvé le budget primitif 2018 et a adopté les taux 2018, ceux de 2017 étant reconduits. Nous avons dénoncé fermement l’action du gouvernement, et des précédents, qui impose aux collectivités locales un cadre budgétaire, législatif et réglementaire toujours plus incertain et contraint et ce malgré une gestion solide, saine, sincère et ambitieuse de la commune. Face à cette privation de ressources et à l’incertitude institutionnelle, nous avons voté un budget défendant une intervention publique porteuse de justice sociale, de solidarité, d’égalité et de démocratie. L’approbation du renouvellement de la convention donnant l’agrément Caf à la Maison des familles pour la durée maximale consentie de 4 ans en est un exemple concret. Il témoigne de la confiance accordée à notre Maison des familles dans ses actions menées auprès et avec les habitants et les associations, formalise un partenariat durable et pérennise les financements délivrés à la Ville.

Le groupe des élus socialistes

Nous nous sommes abstenus lors du vote du budget 2018, car celui-ci ne prépare pas l’avenir tenant compte d'un niveau d’investissement très insuffisant. Comme la France dans son ensemble (et la majorité des autres États européens), la Ville laisse se déprécier son capital public, notre capital. L’hôtel Cécilia légué à la ville par M. Debray rapportait environ 2% par an, étant donnée sa valeur de plus de 10 millions d’euros révélée par les enchères (la Ville était prête à le céder pour la moitié de ce montant). Manifestement ce n’était pas le métier de la commune de gérer un hôtel. Mais même un rendement si bas restait supérieur au coût du crédit. Il est aujourd’hui particulièrement profitable d’investir. Ne pas le faire avec au moins une partie du montant de la vente est incompréhensible. Bien sûr, la baisse des ressources d’État (la DGF diminue encore cette année de 5%, contre 3% en moyenne dans le département) ainsi qu’une répartition des ressources fiscales en défaveur de la commune peuvent être invoquées, mais elles ne justifient pas un budget si peu ambitieux.

Gentilly entente

Lors du vote du budget, Gentilly-Entente a fait face au refus obstiné de la majorité de communiquer les chiffres sur les emplois municipaux « budgétés mais non financés ». Par ailleurs, l’opposition s’est insurgée contre l’utilisation des recettes de la vente de l’hôtel Cecilia pour rembourser la dette (soit disant maîtrisée). Avec les 6,8 millions d’euros, de nombreux projets auraient pu être concrétisés pour notre commune : la rénovation des écoles, le site de l’ancien collège Pierre Curie et même la réalisation d’un parc pour l'îlot Paix/ Reims ! Sans parler d’une vidéo-protection ou d’autres projets attendus de longue date par les Gentilléennes et les Gentilléens. Finalement, rien ne se fera, si ce n’est quelques équipements marginaux et réfections indispensables, malgré tout bienvenus. Définitivement, la majorité n’a, ni vision, ni projet pour la ville et nous ne pouvons pas souscrire à cette démarche !