Accueil > Santé-Solidarité > Santé > Le diagnostic territorial de santé de la Ville > La santé et le bien être

La santé et le bien être

Qu’est-ce que " être en bonne santé " ?

Qu’est-ce que " être en bonne santé " aujourd'hui ?

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’« être en bonne santé» ? Qu’est-ce qui fait que l’on est ou pas en bonne santé ? Les définitions de la santé ont évolué au fil du temps. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, elle est synonyme de « bien-être » global et ne consiste pas seulement en l’absence de maladie.

 

Quels sont les éléments qui peuvent avoir un effet sur l’état de santé et le « bien-être ? »

La réponse à cette question a beaucoup évolué depuis quarante ans.

Pendant longtemps, la santé était définie comme le fonctionnement normal de l’organisme, en dehors de toute maladie, que celle-ci soit héréditaire, provoquée par une infection, un facteur extérieur, l’usure, la vieillesse, etc.

Depuis les années 1970, les pouvoirs publics en charge de la santé, les médecins et les chercheurs identifient d’autres causes qui influencent l’état de santé d’un individu. La condition sociale a ainsi été reconnue comme déterminant la santé. Puis l’influence de l’environnement et du cadre de vie a été mise en évidence. Les conditions de logement, d’emploi, l’éducation, les transports, l’isolement et les relations sociales… Tous ces éléments peuvent avoir un impact sur la santé et le bien-être d’une personne.

Plus tard, suite à la reconnaissance de l’importance du mode de vie sur notre santé, les pouvoirs publics ont lancé des campagnes de sensibilisation sur ce sujet, visant à modifier nos comportements. Ces messages adressés au grand public ont parfois été maladroits, comme par exemple la campagne « Manger dix fruits et légumes par jour» qui ne tient pas compte des possibilités de chacun.

Récemment, les chercheurs ont prouvé que le stress et la façon de le ressentir et de le gérer agissent sur la capacité à rester en bonne santé.

Toutes ces évolutions dans la façon de voir la santé se rapprochent progressivement de notre façon de vivre la santé au quotidien : « ça me rend malade », « je me fais du mauvais sang », « cela me fait du bien », « j’en ai plein le dos », « je ne le digère pas ». Autant d’expressions qui montrent que nous avons conscience de ce qui influence notre santé au quotidien. Car que ce soit pour notre propre santé ou pour celle de nos proches, la santé est au centre de nos préoccupations.