ATTENTION - Pour vous protéger du coronavirus, respectez les gestes barrières. Restez à 1 mètre minimum les uns des autres.

Communiqué de la Maire : accueil de personnes migrantes

Communiqué de Patricia Tordjman, maire de Gentilly, concernant l'hébergement provisoire de personnes migrantes dans des locaux municipaux.

Nous venons d’apprendre que la Préfecture du Val-de-Marne réquisitionne l’un de nos équipements pour héberger provisoirement une cinquantaine de personnes migrantes. Elles seront accueillies au sein de la salle des sports de l’ancien collège Pierre-Curie, pour une période d’un à trois mois au maximum, nous a précisé la Préfecture.

Gentilly a toujours été engagée pour les droits humains et la solidarité entre les peuples. Face à cette réquisition nous allons assumer nos responsabilités mais resterons vigilants sur les conditions de vie de ces hommes et du dispositif sanitaire mis en place, crucial en cette période de pandémie. L’Etat prend en charge les aspects financiers et matériels de cet accueil et a désigné l’association Habitat et humanisme pour gérer le quotidien de la structure ainsi que l’accompagnement des migrants sur place. Nous ferons en sorte que tous les engagements pris soient tenus.

Je ne peux cependant que regretter, et l’ai exprimé aux représentants de l’Etat, l’absence de concertation avec la collectivité permettant d’envisager un hébergement compatible avec les capacités de notre commune. Je regrette que la France ne garantisse pas des conditions d’accueil plus décentes aux migrants. L’hébergement est de la responsabilité de l’Etat. La solidarité est du devoir de tous les territoires. Elle doit se partager afin de ne pas creuser davantage les inégalités entre les territoires. C’est pourquoi je déplore le fait que l’Etat désigne chaque fois, en premier lieu d’hébergement d’urgence, les villes de banlieues populaires. Celles qui se mobilisent sans relâche auprès des habitants en difficulté, qui investissent dans le logement social et pour un service public fort afin de réduire les inégalités, avec des moyens toujours plus comprimés.

Mais c’est aussi cette histoire populaire, faite de luttes et de mobilisations, qui fonde notre engagement au plus près de chacun, d’où qu’il vienne et quel que soit son parcours. Notre tradition d’accueil et de solidarité n’est plus à démontrer. Elle s’inscrit dans notre ADN. Les Gentilléens et Gentilléennes qui ont fait et font chaque jour l’histoire de notre ville sont d’origines diverses et ont à cœur la garantie des droits humains de tou.te.s.

Les élus, au côté des associations gentilléennes, apporteront aide et soutien aux migrants accueillis. La mairie coordonnera pour cela une chaîne de solidarité, comme elle l’a fait pendant le confinement.

Nous sommes mobilisés, aux côtés de tous nos habitants, aux côtés des migrants, pour le droit de chacun et chacune à une vie digne et belle, pour la paix, pour la solidarité entre les peuples, pour la construction d’un monde meilleur et plus juste.

 

12/11/2020