Gentilly, ville sans pesticides, sans glyphosate !

Un arrêté anti-glyphosate vient d’être pris, afin d’interdire son utilisation sur le territoire communal.

Si les collectivités et les particuliers ne peuvent plus aujourd’hui se procurer ces produits, il est encore possible pour des professionnels du jardinage de les acheter et de les utiliser, notamment dans les copropriétés et chez les bailleurs. La commune n’utilise plus de produits phytosanitaires depuis de nombreuses années dans ses parcs et jardins pour éviter les atteintes aux êtres humains, aux animaux et à l’environnement.


Depuis la déclaration du gouvernement, renonçant à l’interdiction d’ici à 2021 de l’utilisation du glyphosate par les professionnels, de nombreux maires ont pris position ces derniers mois en France, en prononçant des arrêtés anti-glyphosates. Dans notre département, les villes d’Arcueil, de Cachan, de Chevilly-Larue et d’Ivry l’ont fait. Inédit en France, le président du Conseil départemental du Val-de-Marne vient également de le faire pour l’ensemble du département.


Ces actions, plutôt que d’être injustement condamnées par l’Etat, doivent être soutenues. En effet, il en va de notre santé, qui doit demeurer une priorité des politiques publiques. C’est par la multiplication des arrêtés municipaux que le gouvernement a finalement lancé le 9 septembre une consultation publique sur les distances d’épandages. Gentilly entre dans cette démarche, qui prend une ampleur salutaire, parce que tout individu a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé, mais a également le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement et d’en prévenir les atteintes.