Journée de lutte contre les violences faites aux femmes

Pleinement engagée dans la prévention et le combat contre les violences faites aux femmes, la Ville de Gentilly se saisit de la journée du 25 novembre, dédiée à ce combat, pour élargir sa campagne sur le Violentomètre et rappeler les actions mises en œuvre par la municipalité.

 

Diffusion du violentomètre

Présenté sous la forme d’une règle graduée et colorée, le violentomètre permet d’évaluer si une relation amoureuse est saine ou non. Il est surtout destiné aux plus jeunes, dans une démarche d’éducation et de prévention des violences faites aux femmes. Le numéro d’appel 3919 (femmes violences info) est également imprimé sur cet outil.

Le centre Hubertine-Aucler qui agit en Ile-de-France pour la promotion de l’égalité hommes/femmes, et dont la Ville de Gentilly est adhérente, a adapté cet outil crée par des associations de femmes et des observatoires des violences faites aux femmes afin qu’il soit largement diffusé. 

La Ville va en distribuer plusieurs centaines et en imprimer sur divers supports comme les étuis papier des baguettes de pain, en partenariat avec les associations locales.

 

TÉLÉCHARGER LE VIOLENTOMÈTRE VERSION WEB <

TÉLÉCHARGER LE VIOLENTOMÈTRE VERSION HD <

 

Une permanence d’accès aux droits et d’aide aux victimes

Depuis 2020, le CIDFF (centre d’information sur les droits des femmes et des familles) tient une permanence d’aide aux victimes dans les locaux des services urbains de la Ville. Deux fois par semaine, des juristes  reçoivent et accompagnent les personnes ayant besoin de conseils et d’orientation dans le cadre d’un accès au droit dont les femmes victimes de violences et leurs enfants. La permanence est agréée par la préfecture et fait le lien avec les instances compétentes dans la prise en charge des victimes.

La permanence du CIDFF a notamment accompli un travail quotidien de veille et de suivi des femmes en danger, lors des derniers confinements ; les huis clos familiaux générant des risques accrus de passage à l’acte. Le numéro de téléphone a été activé tout le temps de la crise sanitaire et les femmes suivies étaient régulièrement rappelées par les juristes de l’association, prêtes à signaler les situations de danger.  

Permanence CIDFF anonyme et gratuite sur rendez-vous dans le bâtiment Projets Urbains situé au 19 rue du Val-de-Marne. Contact : 01 47 40 58 73.

 

Logements relais

Signée en février 2021 avec le Conseil départemental du Val-de-Marne et plusieurs une dizaine de villes dont Gentilly, avec le soutien de bailleurs sociaux, une convention permet de mettre à disposition des logements pour mettre à l’abri et à distance de leur lieu de vie habituel les femmes sous menace et leurs enfants. Gentilly dispose de deux logements relais gérés par une association agréée.